Un livre d’illustration pour la Saint Valentin

Des mains pour dire je t'aime

J’ai reçu il y a quelque temps un mail d’une illustratrice, Pénélope, qui souhaitait m’inviter au vernissage de l’exposition qui a été organisée à l’occasion de la sortie de son livre, fin janvier. Malheureusement, le délai était un peu court pour me permettre d’aller à Paris, mais son projet a retenu mon attention. Elle m’a gentiment proposé de m’envoyer son livre, et me voici avec ce petit livre pas comme les autres entre les mains.

Des mains pour dire je t’aime

Le projet était de réaliser, avec une équipe de l’institut de jeunes sourds de Paris, un livre illustré sur le thème des mots doux. Comme Pénélope l’explique, ces mots doux n’existent pas en langue des signes alors ils les ont créés, et depuis ils ont été intégrés au vocabulaire de la langue des signes française. L’illustratrice souhaitait créer un livre qui soit destiné aux entendants et aux non-entendants, sans cloisonner les univers mais en les réunissant et en créant un échange. Génial ! Quelle belle idée !

Des mains pour dire je t'aime - petite fleur

L’illustration de « Petite fleur » avec le rabat ouvert

 

Des mains pour dire je t'aime - petite fleur rabat fermé

Illustration de « Petite fleur » avec le rabat fermé

Alors pour la Saint Valentin, il me paraît très juste de partager avec vous ce livre de mots d’amour. J’aime cette idée de créer un lien entre deux communautés qui sont souvent isolées l’une de l’autre. C’est aussi ce que j’essaie de faire : créer des liens entre malentendants et entendants pour que les malentendants puisse sortir de leur isolement.

Bien sûr, la langue des signes ne m’est pas familière, et je ne m’aventure donc pas sur ce terrain-là, sauf pour partager des projets comme celui-ci ! J’aime particulièrement l’idée de partager avec les entendants (et malentendants qui ne signent pas) la richesse et la poésie de la langue des signes.

Je ne peux que recommander à ceux d’entre vous qui sont sur Paris d’aller faire un tour à cette exposition, qui est à l’Institut National de Jeunes Sourds (Paris 5) depuis le 2 février et jusqu’au 18 mars.

Le dimanche 14 février de 11h à 13h, rencontre auteur au Divan jeunesse (Paris 15) – Bon, trop tard pour celle-ci !

A partir du 4 octobre exposition à la Bibliothèque Chaptal (Paris 9), rencontre auteur le jeudi 6 octobre de 19h à 21h.

Le livre sera disponible en librairie le 18 février.

Des nouveautés à partager

Ces derniers temps, j’ai découvert plusieurs nouveautés en lien avec la surdité.

J’aimerais vous en faire part ici.

Je suis pareil que toi

Je suis pareil que toi

Matthieu Boivineau, un jeune réalisateur, m’a contacté directement pour me faire découvrir son court-métrage intitulé Je suis pareil que toi.

Je partage avec vous son email, afin que vous compreniez sa démarche :

Je vous écris aujourd’hui pour vous faire part de la sortie du film  » Je suis pareil que toi « , mon dernier court-métrage autour de la langue des signes. Ayant réalisé plusieurs documentaires sur le monde de la surdité, j’ai très naturellement eu envie de défendre la cause des jeunes personnes atteintes de surdité par ce petit film de 2 minutes, réalisé avec la participation de jeunes sourds du centre Charlotte Blouin à Angers, avec en « guest » Vincent Novelli, champion du monde de tennis sourd.

Ce petit film très poétique et assez sensible raconte à travers les témoignages de jeunes sourds une multitude de gestes de la vie quotidienne et ambitionne de donner un autre regard sur la surdité. C’est sur le site du Festival Nikon que vous pourrez découvrir ce court-métrage ; http://www.festivalnikon.fr/video/2015/1567

Et le premier article sur le film sur le site handicap.fr : https://informations.handicap.fr/art-film-geste-reves-989-8513.php

Je vous laisse le découvrir et si vous voulez en parler autour de vous, sur les réseaux sociaux j’en serais ravi pour la cause que j’essaye de défendre par ce film !

J’ai visionné ce petit film avec bonheur, et je le partage pour que vous puissiez le découvrir (et voter pour lui, si le coeur vous en dit !).

Super Sourde

Super Sourde

Super Sourde est une bande dessinée de Cece Bell, auteure américaine de bandes dessinées et de livres pour enfants.

J’ai entendu parler de cette BD par hasard, en fait, et j’ai fini par l’acheter.

Aucun regret !

Cece y raconte comment, atteinte d’une méningite à l’âge de 4 ans, elle est rentrée de l’hôpital en ayant perdu l’audition. A partir de là, tout est plus compliqué : l’école, la maîtresse, les amis, et plus tard les amoureux.

J’ai trouvé ce livre drôle et émouvant à la fois. Et je me suis retrouvée dans de nombreuses difficultés rencontrées par Cece, y compris la difficulté à assumer la différence, la difficulté à expliquer aux gens comment nous parler pour que nous puissions comprendre, et le fait que même si on met la radio ou la télévision plus fort, cela ne garantit pas notre compréhension ! C’est juste du charabia, mais plus fort…

Si vous avez l’occasion de lire cette bande dessinée, de l’acheter ou de l’offrir, faites-le !

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un Sourd

Sur le thème de la surdité et de la LS